90 ans du Collège Saint-Marc : ça se fête !

Publié par

Saint-Marc est une institution à Alexandrie. Pour ses 90 ans, le collège de garçons a organisé cet automne de nombreux événements. Retour sur des moments très festifs.

Ouverture des festivités, esplanade du Collège, 27 septembre 2018

Au moins 2 000 élèves et professeurs sont réunis sur la pelouse. Un drone tournoie dans les airs pour prendre des photos. Il soulève les salutations enthousiastes de grappes d’élèves à chaque passage. Au milieu de la foule compacte, un immense drap rond, floqué du logo de l’anniversaire, est porté par une bonne vingtaine de garçons. Ahmed dépeint l’ambiance : « M. Amir [le responsable du cycle grand primaire, N.D.R.] a raconté brièvement l’histoire du Collège. Puis M. Waguih, notre cher directeur, cher ici n’est pas sarcastique, a dit un mot à son tour. Le sien était un peu plus court mais la présentation était splendide, la musique ‘’laa, la’’ [titre égyptien très populaire, N.D.R.] était atmosphérique, le vocabulaire était adéquat. Je n’ai pas vraiment pu trouver une meilleure description ».

L’image contient peut-être : une personne ou plus et foule

Un long tapis rouge mène au grand perron central, encadré par une haie de drapeaux, portés fièrement, du Collège et de ses différents mouvements : Cœurs Vaillants, Mouvement Eucharistique des Jeunes, Scouts de Saint-Marc. Tel un athlète olympique, le directeur monte solennellement la volée de marches pour allumer une grande torche, qu’on retrouvera alors tout au long du semestre. L’émouvant hymne des 75 ans, « Saint-Marc, notre Collège ; Saint-Marc, notre Maison », continue de passer en boucle, alors que les derniers élèves ont déjà rejoint leurs salles.

Kermesse, cour du Collège, 6 octobre

Saint-Marc profite du jour férié (commémoration de la percée par l’armée égyptienne de la ligne de défense israélienne du Canal de Suez en 1973). Durant tout l’après-midi, la fête bat son plein. La musique est si forte que les carreaux des fenêtres en tremblent. Chaque groupe de jeunes ou association tient un stand et propose quelques jeux, sur le thème de Mario Kart. L’affluence est particulièrement au rendez-vous. En effet, cet événement, habituellement annuel, n’avait pas eu lieu depuis la révolution de 2011, notamment à cause des contraintes de budget de sécurité. La kermesse est autant festive que charitable. « On la fait principalement pour ramasser de l’argent pour les pauvres et les charités. Mais en plus, on la fait pour s’amuser, comme c’est une fête », explique Ahmed. A la fin de la journée, les bénéfices ont été reversés à l’hôpital 500-500, le « New National Cancer Institute ».

Rétrospective, grand salon du Collège, 5 novembre – 2 décembre

« L’exposition était géniale. Il y avait beaucoup de choses extraordinaires et remarquables : des anciens instruments, des télescopes, et aussi des animaux empaillés comme une vache avec deux têtes, un aigle, et un écureuil. Il y avait aussi des photos de la construction de notre école, et des anciennes images des Frères », raconte Jonathan. Le Collège Saint-Marc a été fondé en 1928 par les Frères des Ecoles Chrétiennes, pour remplacer le Collège Sainte-Catherine de 1847, devenu trop petit. Sur les vieilles photos de classe, on peut reconnaitre Frère Georges, actuel directeur du Collège de la Salle au Caire, M. Waguih Hanna, actuel directeur de Saint-Marc, ou encore M. Adel Maximos, ancien professeur à Saint-Marc et actuel directeur des cours à l’Institut français d’Egypte à Alexandrie.

Journée du souvenir, cour du Collège, 20 novembre

« Tabour » (le rituel matinal avec salut au drapeau et hymne national), cours dans les salles de classe avec les anciens professeurs encore vivants, et enfin petit-déjeuner festif et visite de l’établissement. 500 anciens élèves de toutes générations revivent avec nostalgie une journée comme ils en ont vécues des centaines dans leur enfance. Monsieur Amir évoque avec émotion cette « journée magnifique » : « C’était très bien organisé, d’un point de vue logistique. Mais ce qui m’a la plus marqué, c’est l’émerveillement sur les visages des élèves actuels du secondaire qui étaient venus pour aider au déroulement de la journée. Je les ai vus ébahis, étonnés, émerveillés de voir tous ces anciens qui viennent, avec le même enthousiasme, malgré les différences d’âge et les expériences très diverses que chacun a vécues. Les anciens, n’en parlons pas. Tous ceux qui n’ont pas pu venir, je n’ai entendu que du regret ».

L’image contient peut-être : 5 personnes, personnes souriantes, personnes debout et costume

Messe solennelle et clôture des festivités, 2-3 décembre

La magnifique chapelle du Collège est pleine. La messe d’action de grâce est célébrée par le Père Francis SJ. La Consule générale de France à Alexandrie fait même un bref passage. « Le plus joli dans cette messe, c’est que tous les élèves scouts ont aidé à l’organiser, il y avait des chrétiens et des musulmans, tous dans une ambiance d’amour » raconte Chérif. Le lendemain, les élèves se réunissent dans la cour, pour la cérémonie de clôture d’un semestre de festivités. Les animations et les discours sont écourtés à cause de la pluie. La distribution de milliers de cupcakes se fait dans les salles de classes. Et Chérif de conclure : « c’est comme ça qu’on célèbre l’anniversaire d’une école si grande et si importante comme notre école Saint-Marc ! ». Pour ce deuxième semestre, nous attendons les festivités des 300 ans du décès du fondateur des Frères des Ecoles chrétiennes, saint Jean-Baptiste de la Salle.

Thibault Van Den Bossche

avec la contribution des élèves de 3e préparatoire du Collège Saint-Marc, et de Amir, responsable du cycle grand primaire, responsable du français pour les cycles préparatoire et secondaire

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout, foule et plein air

Saint-Marc est la seule école catholique à proposer un enseignement bilingue francophone jusqu’au secondaire aux garçons d’Alexandrie. Néanmoins les raisons de son succès débordent largement du cadre purement scolaire. Saint-Marc est aussi une maison qui ne dort jamais. De 8h à 14h, du lundi au jeudi ainsi que le samedi, il faut y étudier bien sûr. Mais certains tapent déjà dans le ballon à 6h du matin. Dès la fin des cours, c’est le basket qui occupe les terrains, avec différents clubs d’élèves, d’anciens élèves, ou extérieurs. Le ballon rebondit avec fracas alors jusqu’à 22h30, plutôt 23h, sous les projecteurs. Puis les joueurs prolongent dans la nuit et s’esclaffent jusqu’à des heures indues. Les jours de congés, ce sont les mouvements de jeunes ou les compétitions sportives qui font résonner dans toute la cour cris, chants et coups de sifflet. A Saint-Marc, les élèves se sentent chez eux, grâce à l’ambiance fraternelle inimitable qui y règne. Le salon de l’amicale des anciens élèves est ouvert jusque tard dans la nuit. La beauté et l’ampleur du bâtiment jouent également : un cadre aussi majestueux est rare à Alexandrie. Les élèves, actuels ou anciens, ne s’y trompent pas lorsqu’ils scandent avec une fierté sans pareille : « Saint-Marc, notre Collège ; Saint-Marc, notre Maison ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s