La langue, poésie du quotidien

Publié par

En stage à l’Institut français cet été, des étudiantes de l’Université d’Alexandrie ont mené une enquête originale sur les expressions qu’on peut lire dans la circulation. La voiture, un livre ouvert !

Les expressions… au volant

La langue arabe est assurément une langue poétique et la poésie accompagne quotidiennement la vie des Égyptiens. Ici, la poésie n’est pas seulement l’affaire des pratiquants, et il est fréquent de faire briller les mots en toute occasion. Un exemple « parlant » : les proverbes inscrits sur les carrosseries de bon nombre de véhicules. Quand la poésie rencontre l’humour et s’accroche à l’arrière des véhicules, voici le résultat…

1- « Oh !  quand les dés roulent » اه لو لعبت يا زهر

Dé = chance   jouer = changement de statut économique

Explication : le jeu de dés est synonyme de hasard et de chance, donc souvent en rapport à l’argent. Cela signifie que la chance de la personne tourne et que son statut économique va changer. Cette phrase, utilisée souvent par les chauffeurs, exprime le souhait de la personne que son statut économique s’améliore un jour.

2- « La belle est du Japon et son maître est un pauvre homme » الحلوة من اليابان و صاحبها راجل غلبان  

La belle = le touktouk  

Explication : Le touktouk vient du Japon, c.à.d. qu’il coûte cher. L’homme qui l’a acheté ne sera son propriétaire que lorsqu’il aura payé toutes les dettes. Cette phrase est utilisée contre l’envie et la jalousie des gens.

3- « Si tu me donne ma valeur, je te donne la tienne; si tu rigoles avec moi, je te blesserai » تعمل حسابي اقدرك تهزر معايا اعورك    

 Explication : Si tu me respectes, je te respecte, sinon je te battrai.

« L’honnêteté est notre valeur, mais les circonstances nous en empêchent souvent (de bien faire) » النزاهة بتاعتنا بس الظروف منعتنا  

Explication : L’honnêteté (l’intégrité) est notre valeur, mais les circonstances nous obligent souvent à nous conduire autrement !

« Va coq, va… cette poule n’est pas à toi » هش هش يا ديك .. الفرخة دي مش ليك  

Poule = voiture

Explication : avertissement pour éloigner les autres de ce qui vous appartient (phrase tirée d’un film égyptien).

« Qui te vend, vends-le; et qui te ne vend pas, vends le aussi ; la précaution est un devoir » الي باعك بيعه و اللي مابعكش بيعه برضه الاحتياط واجب  

Explication : Prends ta revanche sur les personnes qui t’ont trahi et aussi sur ceux qui ne l’ont pas fait… On n’est jamais trop prudent.

« Je dépense pour lui de l’essence et je serai heureux; ou je dépense pour elle du maquillage, et j’aurai une crise cardiaque »
اصرف عليه بنزين و انبسط ! و لا اصرف عليها مكياج و أنجلط

Lui = le véhicule            elle = sa femme

Explication : Il faut faire le bon choix ! Dépenser pour l’essence de sa voiture, qui permet de faire beaucoup de choses; ou bien assurer le maquillage de sa femme, ce qui coûtera beaucoup d’argent sans retour.

Et un commentaire : On ne vous a pas promis que les chauffeurs (et leurs slogans) n’étaient pas misogynes !

« Le canard confortable pour le voyage et le tourisme » البطة المرتاحة للسفر و السياحة

Canard = voiture

Explication : Parfois les chauffeurs en Égypte aiment nommer leurs véhicules avec des noms d’animaux (canard, poule, etc…). Dans ce cas le chauffeur veut assurer que son microbus est un moyen confortable pour voyager. Le canard représente dans le dialecte égyptien la paresse, le confort, ou encore le fait d’être mignon.

« Si tu es un négociant de mots, je suis une crapule dans l’action »
لو أنت في الكلام تاجر أنا في الفعل فاجر

Explication : Si tu me parles mal, je te répondrais par mes actions. Puisque « beaucoup parlent, peu font ».

« Je te souhaite le paradis mais l’enfer est plus chaleureux pour toi »
نفسي أدعيلك بالجنة بس النار أدفالك

Explication : j’ai voulu te souhaiter le paradis, mais tu es un homme de mauvais caractère qui ne le mérite pas.

« La satisfaction de tes parents est plus importante que la satisfaction de ta mère et de ton père » رضا الوالدين أهم من رضا الاب والام  

Explication : phrase absurde pour faire rire, cependant elle invite les gens à respecter leurs parents.

« J’ai jeté mes malheurs à la mer, les poissons sont sortis en se frappant les joues » رميت همومي في البحر طلع السمك يلطم

Explication : Dans la culture égyptienne « se frapper les joues » évoque la tristesse, le regret. Ici les malheurs de cet homme sont tellement grands que les poissons eux-mêmes sortent de la mer pour se frapper les joues.

« S’il y avait du bien dans ce pays, ils n’auraient pas attaché le verre à la fontaine réfrigérée » البلد دي لو فيها خير مكنش ربطوا الكوباية في الكولدير

Explication : expression très poétique pour dire son malheur.

« Le stylo écrit et l’encre coule, qui laisse Abou Abdallah vivre dans l’humiliation »   لقلم يكتب والحبر يسيل ومن فارق أبو عبد الله يعيش ذليل

Abou Abdallah = Nom du chauffeur

Explication : L’homme veut prouver aux gens que s’ils le laissent, ils vont se séparer d’une personne de valeur.

« Oh à celui qui me laisse sur le pont des larmes, tu dis que tu es opprimé mais c’est toi qui m’opprimes » يا من على جسر الدموع تركتني.. تقول مظلوما وأنت الذي ظلمتني

Explication : La personne s’adresse à celui qui se plaint, mais qui opprime qui avec ses plaintes ?

« L’eau de la mer est salée et les gens veulent toujours des intérêts » شط البحر مالح والناس كلها مصالح  

Explication : une expression qui exprime la cruauté du temps et des gens.

Lilyanne Hanny, Lina Ahmed et Ola Hosni

(photo de « une » : Middle East Monitor)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s