Sara Zoheir : faire entendre les voix de la ville

Publié par

La photographe Sara Zoheir a un sujet privilégié : la ville d’Alexandrie et son histoire visuelle, où elle trouve une source inépuisable d’inspiration. Ses photos s’offrent aussi comme un moyen de préserver une mémoire qui malheureusement s’efface vite. Interview –

Comment avez-vous commencé à faire de la photographie ?

J’aime la photographie depuis mon enfance grâce à ma mère qui était la photographe de la famille et a ainsi enregistré et gardé de nombreux souvenirs. Pour mes dix ans, ma mère m’a offert un appareil photo argentique et j’ai pu, à cet âge déjà, découvrir les secrets de la photographie et le développement de films. Ensuite, quand j’ai eu une caméra digitale, j’ai commencé à prendre des photos très simples. 

Puis, en 2011, après la révolution égyptienne, la passion est venue et j’ai voulu devenir photographe professionnelle. J’ai pris d’abord des images de manifestations et ensuite ai découvert pas à pas différents genres de photographies. Par la suite, j’ai participé à 40 expositions en Égypte et 6 expositions internationales en Allemagne, en Tunisie et en Roumanie. Ma première exposition individuelle, intitulée « Le départ » a eu lieu en 2017, ensuite il y a eu « La Voie Canopique », « Balade avec Alexandrie » en 2018, et dernièrement « Les voix de la ville », présentée à B’Sarya en 2019.

Est-ce difficile pour une femme de photographier dans la ville ?

Je pense que c’est difficile pour les femmes et les hommes aussi ! L’augmentation du nombre de photographes de rue et la diffusion par les médias sociaux menacent la vie privée des gens, de sorte qu’ils n’acceptent pas d’être photographiés et craignent les caméras. J’essaie toujours d’éviter les problèmes, je respecte les gens et leur envie d’être photographié ou non.

Pourquoi vous êtes-vous notamment intéressée au patrimoine d’Alexandrie ?

Alexandrie, c’est là que je suis née, et où j’ai vécu toute ma vie. C’est la belle ville cosmopolite du passé qui détient un patrimoine très intéressant. On a une grande histoire pleine d’événements, de réalisations, d’architecture, d’art et de littérature… La photo est pour moi une tentative pour préserver cet héritage précieux, conserver des documents sur tout ce qui nous entoure dans une ville qui disparaît très vite, jour après jour. Je ne peux qu’espérer qu’on arrête de considérer l’architecture ancienne comme des ensembles de briques remplaçables par ces bâtiments laids qui effacent la mémoire de notre ville. Les anciens murs portent beaucoup d’histoires et une beauté architecturale remarquable, et si tout cela disparaît même la photographie ne pourra y remédier.

Pouvez-vous expliquer ce que vous avez voulu montrer avec votre dernière exposition ?

Mon exposition « Les voix de la ville », présentée à l’espace B’Sarya et organisée par le CEAlex en novembre dernier, dans le cadre des Journées du patrimoine, concernait les quartiers populaires d’Alexandrie. L’origine de la ville se trouve là où la vie est la plus simple. Les gens sont vraiment sympathiques, accessibles ! Les anciens bâtiments, les rues, le tram, les marchés et les cafés, bien sûr la mer, sont une source d’inspiration. Et vous avez cette harmonie des bruits et des voix qui ne s’arrêtent jamais, nuit et jour. Donc à travers mes photos, j’ai voulu faire voir et entendre les voix de la ville, ainsi que les histoires de ses citoyens. Ceux-ci ont pu vivre au passé, mais sont toujours présents, tels Sayed Darwish, et Cavafy. L’exposition a été accompagnée d’un court film expérimental sur les « Nouvelles d’Alexandrie », qui était le thème des Journées du patrimoine. 

Photographies : Mostapha Bakr, Tawfik Mustapha, B’Sarya

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s