Écritures d’Alexandrie (2)

Publié par

Voici une manière originale de redécouvrir un personnage célèbre de la littérature française : Olivier Grabowski, assistant de français à Alexandrie, a imaginé de raconter Cyrano de Bergerac en prenant quelques références dans la réalité locale. De Mohamed Salah au phare d’Alexandrie, tout ce qu’il faut pour comprendre Cyrano et son panache… 

La littérature française à la mode baladi

Savinien de Cyrano de Bergerac est un drôle de personnage qui mérite d’être connu. Héros de la grandiose pièce de théâtre éponyme (portant le même nom) Cyrano de Bergerac du français Edmond Rostand, il est inspiré d’un véritable monsieur n’ayant rien à envier à un certain monsieur D’Artagnan bien qu’il soit parisien (personne n’est parfait).

Edmond Rostand

Ces dits messieurs ayant également comme point commun de venir d’une région française particulière appelée la Gascogne, une charmante région où les gens boivent de l’Armagnac, l’équivalent local du petit thé baladi mais avec 40 % d’alcool en plus.

Comme tout bon soldat gascon, Cyrano vit des aventures mêlant la violence des guerres de Flandres du XVIIe siècle et celles des duels contre les messieurs s’en prenant à son honneur et… à son immense nez.

Grand malheur à celui qui l’insulte, notre cher Cyrano est un véritable Mohamed Salah de la rhétorique, dribblant ses adversaires par des pirouettes linguistiques, passant d’un sujet à un autre sans sourciller et touchant au but à chaque frappe verbale, ne laissant à la fin de cette rencontre qu’une équipe adverse pleurant à chaudes larmes sa cuisante défaite. 

En effet, la recherche constante de l’honneur, de la gloire et du panache en fait un homme avec beaucoup d’ennemis, mais il sait toujours s’en sortir par sa ruse et son flair ; ce qui est tout à fait normal avec un si grand nez. Vous ai-je déjà parlé de son nez ? Imaginez-vous le phare d’Alexandrie ? Et bien il s’agit de la même chose sauf que l’apercevoir ne vous amène pas à bon port, mais vers un monsieur taquin avec une langue aussi tranchante que son épée.

Cependant monsieur de Bergerac n’est pas qu’un bagarreur à la langue bien pendue, mais également un homme épris d’un amour impossible envers la belle Roxane. Ne pouvant approcher sa bien-aimée à cause de son nez, la poésie dont il fait preuve est alors à la hauteur de son appendice nasal de taille canonique. Toujours avec son panache habituel, il sacrifie sa propre vie amoureuse pour aider son maladroit ami Christian à épouser la femme dont il est amoureux et pour la sauver d’un puissant fiancé indigne d’elle. Ses mots d’amour prononcés par la bouche d’un autre lui vaudront sa propre décadence et fin.

L’homme qui se bat…

Se battant vaillamment en Flandres contre les Habsbourg d’Espagne, pour l’honneur de sa patrie. Se battant contre des nobles malandrins (à un contre vingt) en pleine rue pour son honneur. Se battant verbalement contre nombre de sieurs indignes, pour l’honneur de l’Art et de ses proches. Se battant contre ses passions pour l’honneur de sa bien-aimée… Enfin combattant les innombrables morceaux gastronomiques de la rôtisserie Ragueneau, pour l’honneur de son bedon… Cyrano, c’est une bravade constante contre le monde entier, où il montre à tous que le grand nombre de ses ennemis est une fierté et qu’il n’a cure des risques… tant que l’honneur – et de bons repas – sont sa récompense.

La satisfaction du bel acte étant ce qui importe pour les hommes de panache, ce fut par ailleurs son dernier mot.

Olivier Grabowski

Le film, avec Gérard Depardieu
  • Cyrano de Bergerac est le héros d’une pièce de théâtre célèbre, écrite par  Edmond Rostand et créée en 1097 à Paris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s